Restés fidèles

Faubel mise sur la fidélisation de son personnel à long terme.

Le spécialiste des étiquettes, Faubel, a connu une forte expansion au cours de ces dernières années. Pour la seule période du début 2017 à janvier 2019, ses effectifs sont passés de 211 à 255. « Dans tous nos services, il y a de nouveaux collaborateurs qui doivent s’intégrer aux équipes en place. Lorsque nous recrutons du personnel, nous prenons notre temps pour que la décision finale satisfasse les personnes concernées. Cet effort est récompensé par une faible fluctuation du personnel », explique Reinhard Kuge, associé principal de l'entreprise.

Les 15 collaborateurs que l'entreprise a remerciés pour leur ancienneté et leur fidélité confirment également cet effet positif. Ils travaillent chez Faubel depuis 10, 20, 25 ou 30 ans, certains même depuis leur apprentissage. Ils sont employés dans divers services tels que l'impression à feuilles et bobines, la comptabilité, le prépresse, les achats, la finition et la gestion de projets.

De bonnes perspectives

Outre une politique du personnel astucieuse, il existe des avantages spéciaux tels que les primes d’anniversaire, le partage des bénéfices, les primes de vacances et de Noël qui motivent sûrement le personnel à rester fidèle à l'entreprise. « L'expertise de nos collaborateurs est l'un des piliers du succès de Faubel, notamment à l'étranger. En 2018, nos efforts communs ont été récompensés par un taux d'exportation de 60% et un chiffre d'affaires record de 35 millions d'euros, ce qui nous rend optimistes pour l'avenir », déclare Kuge.

Faubel Personalpolitik

Légende : Reinhard Kuge, associé principal de Faubel (première rangée, de gauche à droite) avec Miroslav Cugurovic (25 ans), Alois Weidmann (25 ans), Sandra Knaust (30 ans), Verena Werner (10 ans), Michael Klassen (10 ans), dernière rangée, de gauche à droite), Dirk Schade (10 ans), Jörg Tramp (10 ans), Holger Kördel (20 ans), Birgit Ackermann (20 ans), Martina Eckhardt (30 ans), Susanne Braun (10 ans) ) et Raissa-Maria Hübel (10 ans). Absents sur la photo : Sabine Kleffner (30 ans), Frank Dilchert (30 ans) et Andreas Scharf (20 ans).